Audrey Lise Mallet

Une ville où il est bon de marcher offre des avantages pour tous : elle est moins bruyante et plus apaisée, moins stressante et plus harmonieuse, moins dangereuse, plus verte et plus respirable... On y vit mieux, tout simplement !

Audrey Lise Mallet - Montréal

Campagne Tous Piétons! 2016

Notre rencontre avec Audrey

En quelques lignes, dites-nous qui vous êtes?

Audrey, 28 ans, anthropologue, bidouilleuse et urbaniste, j'habite la Petite-Patrie avec mon amoureux.

Pourquoi vous marchez?

Parce que cela me rend heureuse et alimente mon énergie, que j'aime flâner au hasard des rues et découvrir ainsi des endroits secrets de la ville, qu'il est bon de prendre l'air et la mesure du territoire, que Montréal est belle et mérite qu'on l'arpente de ses deux pieds, découvrant ainsi une foule de petits détails qu'en auto jamais on n'aurait pu remarquer.

Quel est votre endroit favori où marcher?

Mon quartier, et partout dans Montréal où ma lente déambulation pourra me porter.

Quels sont les plus grands enjeux/difficultés vécus par les piétons dans votre ville (ou au Québec en général)?

Certains quartiers sont enclavés, les trottoirs sont en mauvais état, les distances sans point d’intérêts (parcs, commerces, etc.) parfois un peu longues. Dans le centre au contraire les piétons sont parfois très nombreux et la place manque.

Selon vous, qu'est-ce qui serait à améliorer pour que les gens marchent davantage ?

Parce que nous sommes tous piétons, et qu'une ville où il est bon de marcher offre des avantages pour tous : elle est moins bruyante et plus apaisée, moins stressante et plus harmonieuse, moins dangereuse, plus verte et plus respirable... On y vit mieux, tout simplement.

Quelle serait pour vous la plus grande victoire pour les piétons au Québec?

Plus de rues complètement piétonnes dans le centre, afin que l'on puisse s'y promener en toute sécurité, en famille... En réaménageant peut-être les rues sur le modèle des supers blocs à Barcelone, et/ou en développant un efficace réseau de transport en commun.