Amandine Rambert

Je marche pour me sentir vivante, être libre et rester en santé.

Amandine Rambert - Québec

Campagne Tous Piétons! 2016

Notre entrevue avec Amandine

En quelques lignes, dites-nous qui vous êtes?

Je m'appelle Amandine, je travaille à Québec.

Pourquoi c’est important pour vous de contribuer à l’amélioration des aménagements piétons?

Je me déplace la plupart du temps à pied. J'ai besoin de me sentir en sécurité et considérée : par des parcours et des aménagements dignes, et par les personnes qui choisissent d'autres modes de déplacement et qui ne respectent pas toujours les plus vulnérables.

Quels sont les plus grands enjeux/difficultés vécus par les piétons dans votre ville (ou au Québec en général)?

L'insécurité et le danger, des infrastructures défaillantes (parcours discontinus, en mauvais état, mal entretenus l'hiver), des parcours qui imposent des détours irréalistes, des traverses dangereuses et parfois mortelles, le sentiment d'être traité comme un citoyen de seconde zone par les autorités (parfois seulement toléré), par la police (le code ne protège pas les piétons), par les médias (quand une personne se fait renverser, la responsabilité est presque toujours imputée à la victime, catégorisée dédaigneusement comme "piéton").

Quelle serait pour vous la plus grande victoire pour les piétons au Québec?

La révision du code de la sécurité routière qui donnerait la priorité au piéton (y compris quand il est fautif) c'est-à-dire qui donnerait aux conducteurs la responsabilité du contrôle de son véhicule, de sa vitesse et des collisions éventuelles. Donc, que les soit-disant "accidents" que l'on considère comme une fatalité soient désormais des collisions où le plus lourd est responsable.

Pourquoi vous marchez?

Pour me sentir vivante, être libre, rester en santé.

Quel est votre endroit favori où marcher?

Le centre-ville, ou tout endroit où on peut marcher à deux de front (ou plus).