Blaise Rémillard

Ce que l'humanité gagne en vitesse, elle le paye de sa santé, de ses structures sociales et de son environnement. Remettre nos villes au rythme des marcheurs, c'est donc s'accorder avec nos qualités et nos besoins les plus fondamentaux.

Blaise Rémillard - Montréal

Membre du conseil d'administration de Piétons Québec

Notre entrevue avec Blaise

POURQUOI CETTE IMPLICATION POUR PIÉTONS QUÉBEC?

Parce que les piétons sont les usagers les plus discrets et humbles de nos rues. Il s'adaptent, ils contournent, ils se tassent, ils s'entassent, et on a si vite fait de les oublier, de les tasser et de les contraindre.

QUELLE SERAIT POUR VOUS LA PLUS GRANDE VICTOIRE POUR LES PIÉTONS AU QUÉBEC?

Que tous les nouveaux aménagements (centres d'achats, réfections de rues, projets autoroutiers, développements résidentiels) soient d'abord conçus pour la sécurité, le bien être et l'efficacité des déplacements des piétons; que cette vision soit enchâssée dans les lois, les règlements et les politiques de tous les paliers de gouvernement.

QUEL EST VOTRE ENDROIT FAVORI OÙ MARCHER?

J'adore les belles rues de La Petite-Patrie, lorsqu'en été les carrés d'arbres débordent de fleurs et que les grands arbres nous rafraîchissent de l'ombre de leur feuillage. J'adore les boisés de mon enfance, dans les Laurentides. J'adore aussi les cabourons du Kamouraska et les paysages alpins, des Monts Groulx aux montagnes de la nouvelle Angleterre. J'adore, plus que tout, marcher sur le chemin qui me mène aux gens que j'aime.